Quelques nouvelles de “Poisons RPG”

Salut les RPGistes.

Alors déjà je vous rassure : je ne suis pas mort, haha. Je n’ai juste rien posté depuis quatre jours. Je continue à travailler sur mon jeu, mais il est fort probable que je ne poste pas publiquement la suite du jeu étant donné que la démo se suffit à elle-même. Ce que vous saurez, c’est deux choses. Passée la démo, le jeu deviendra moins linéaire. La raison pour laquelle j’ai fait un début linéaire est de ne pas submerger les joueurs d’informations dès la première heure de jeu.

Avant de faire des jeux vidéo, j’y jouais. Je sais ce que c’est lorsque dès la première heure de jeu, il y a des tutoriels de partout et qu’on ne sait plus où donner de la tête. Il existe pas mal de jeux de ce genre, et le problème est qu’on a vite fait de se perdre. Pour palier à ce problème, j’ai décidé de faire un début linéaire et tout tracé – avec, toutefois, deux petites quêtes annexes – et de rajouter du gameplay progressivement afin de ne pas perdre les joueurs.

D’abord, pour rassurer les plus old-schools d’entre vous, moi y compris, le jeu contiendra bel et bien une carte du monde.

Ensuite, pour rassurer les plus expérimentaux. Artisanat ? Artisanat ! Vous pourrez récupérer des objets pour confectionner des armes et tout autre sorte de choses. Ce n’est pas obligatoire ceci dit. J’ai fait ce système d’abord parce que ça m’amuse, ensuite dans l’objectif de satisfaire autant les joueurs qui préfèrent grinder de l’or que ceux qui préfèrent le crafting.

J’avance lentement parce que j’ai besoin de récupérer du gros rush de début de mois. J’avance également lentement dans la pratique parce que niveau théorique, cela demande énormément de travail. Il faut que je décide, sur papier, les matériaux que je vais utiliser, les implanter dans le jeu et patati et patata. Cela demande énormément d’organisation pour ne pas se perdre.

A bientôt pour de nouvelles news !

“Poisons RPG” : Fin de la pause.

Les premiers avis vont entre neutres et positifs. Les avis neutres se résument à “c’est vraiment difficile”. Ah oui, évidemment, je fais des jeux de rôle à la Japonaise, et les jeux de rôle à la Japonaise ce n’est pas fait pour être facile. Pourtant, je vous rassure, mon jeu est nettement moins difficile que les trois premiers Final Fantasy (les originaux sur la NES, pas les remakes).

La version qui suivra la v0.041 verra le jour ! Elle est actuellement en train d’être construite. Je m’attaque une fois de plus à un gros morceau, même si ce gros morceau sera plus facile et moins éprouvant que le bosquet féerique qui m’a bien énervé à faire – même si je suis content du résultat.

Je signale aussi qu’il va forcément falloir que je fasse du partenariat ou du recrutement un jour ou l’autre. Non seulement parce que je ne peux pas commercialiser un jeu avec du matériel libre de droit, mais aussi parce que avec ce matériel libre de droit, je vais rapidement tomber à court de monstres. Même en faisant ce qu’on appelle du recyclage.

Oh, une auberge. Il fallait une ville bien sûr.

Je sais c’est drôle.