Anti-dimension

Anti-dimension

 

Genre : JRPG

Version actuelle : v0.0045a, en date du 8 / 12 / 2017

Mot de passe de l’archive : koirakissa
Télécharger

Jouer à la version WEB (déconseillé)

Des mécaniques modernes…

…dans un jeu retro.

 

Il s’agit d’un jRPG classique. J’avais commencé, dans le passé, à créer un RPG standard avec des graphismes pas custom et des musiques libres de droits piochées sur Internet, mais il y avait des choses qui n’allaient pas à mon goût. J’ai décidé de tout reprendre à zéro en ne gardant que certains personnages.

Rassurez-vous, cette présentation est vierge de tout spoiler.

Problèmes connus et choses à venir

  • Si vous remarquez un souci, faites-m’en part ! 🙂

A qui s’adresse Anti-dimension ?

Aux retro-gamers comme moi qui ont adoré les premiers Final Fantasy et Pokemon. Allez, pour chipoter et être un peu plus niché, il s’adresse également à la branche des retro-gamers qui aimeraient bien un RPG en 2D incluant des mécaniques modernes et des altérations d’état qui soient utiles et qui fonctionnent (et pas seulement sur les personnages).

Que va proposer Anti-dimension ?

  • Scénario mis en arrière-plan. C’est un choix de ma part, notamment parce que j’en ai un peu marre des “Le monde est en danger et quatre héros inexpérimentés vont affronter le Seigneur du Mal”. Rassurez-vous, il y a bel et bien une trame.
  • Chiptune ! Bon, d’accord, ce n’est pas de moi, mais j’utilise des musiques libres de droit qui font partie d’un DLC que j’ai acheté.
  • Graphismes dignes d’une Game Boy Pocket ! Mode Pokemon RBJ activé ! Presque tout sera en noir et blanc et très pixellisé parce que j’ai adoré cette époque.
  • Quatre personnages venant de quatre factions différentes. Chacun d’entre eux pourra occuper une classe parmi le large panel proposé.
  • Classes ! Il y en aura plus d’une vingtaine. Chacune d’entre elles pourra être occupée par un, deux ou trois personnages. Ces classes seront quand même implicitement divisées en trois catégories : les Healers, les DPS et les Tanks. On dit merci à World of Warcraft pour l’inspiration.
  • Exit les altérations d’états à l’ancienne (ça marche jamais quand vous les lancez, mais toujours quand vous les prenez en pleine poire). Les DoT (damage over time) tels que le poison ne dépendront plus des HPs Max de la cible mais d’autres paramètres tels que l’attaque magique de la personne qui a lancé l’altération. Ceci permet d’augmenter le potentiel stratégique et éviter de n’avoir recours qu’aux “dégâts blancs”. (Oui, on peut empoisonner les boss dans Anti-dimension !)
  • Une section challenges (à venir)

Notes : j’aurais très bien pu inclure l’artisanat, mais je trouve que ça rajoute beaucoup de contenu pour finalement forcer le joueur à faire des allers-retours, et tout le monde dans le jRPG sait que c’est très amusant de faire des allers-retours et que c’est pour ça qu’on y joue. Du coup, je préfère mettre une seule boutique, dans le HUB, qui évolue en mesure que l’on avance dans le jeu.

Synopsis

Il y a le monde dans lequel nous vivons. Et il y a une infinité de mondes et de dimensions parallèles. Nous, humains, avons tendance à croire que ce qu’il se passe dans les dimensions parallèles ne nous affectent pas. Il n’en est rien. Tout fait partie d’un seul et même multivers.

Chacune des dimensions qui composent ce multivers n’ont pas les mêmes lois physiques et mathématiques, mais nous y trouvons une chose récurrente : le combat incessant entre le Bien et le Mal. Chaque victoire, chaque coup de glaive influence l’histoire du monde dans lequel il a lieu, mais également le comportement de certains mondes parallèles.

L’anti-dimension est l’un de ces mondes parallèles. Et il est très hostile. Dans ce monde-là, on ne sait plus vraiment ce qui est Bien et ce qui est Mal. les démons peuvent avoir un bon alignement alors que les fées peuvent en avoir un mauvais. Cela ne choque personne. On ne sait pas qui a créé cette dimension et comment, mais on connaît son objectif.

Le maître de l’anti-dimension compte lever une armée, suite à quoi il compte trouver une brèche pour connecter les mondes environnants… Et les détruire. Mais quatre esprits rebelles ne l’entendent pas de cette oreille ne l’entendent pas de cette oreille et décident de se lancer dans une mission pour détruire le maître de l’Anti-dimension afin de sauvegarder le multivers.

Souvenez-vous…

Quelque soit vos accomplissements, vos victoires et vos défaites…

Personne ne vous remarquera…

 

Les personnages.

 

 

Kagnar. Un démon. Kagnar est l’un des premiers personnages à avoir flairé la machination de l’Anti-dimension. Bien que le leitmotiv des démons reste la destruction, il a refusé d’intégrer les rangs de l’armée sous prétexte que détruire le multivers reviendrait aussi à se détruire lui-même et que le suicide, ce n’est pas marrant. Blague à part, Kagnar commence en tant que Guerrier. Au fil du jeu, son arsenal de classes fera de lui un bon personnage, pouvant être joué soit en Sac à PV soit en DPS.

 

Lydia. Fée qui s’est fait voler sa place de protagoniste lorsque le jeu a changé de nom. C’est une fée. A noter que dans cette dimension-là, les fées ont une taille plus importante que dans les fantaisies de notre “monde réel”. Elle cherchera à aider Kagnar, ce qui ne manquera pas de créer en lui une sorte de confusion. Tout comme lui, elle a flairé la machination du maître de l’anti-dimension et sera la première à comprendre que les forces du Bien et du Mal vont devoir travailler main dans la main. Lydia commence en tant que Prêtresse et peu importe comment vous la jouiez, elle sera principalement basée sur la magie. Elle pourra être également une bonne DPS en tant que magicienne.

Frin. Frin, c’est une neko, que nos deux camarades du dessus vont rapidement délivrer du terrifiant ennemi qu’est le premier boss du jeu. Les neko sont un peuple humanoïde aux oreilles de chats. Ils sont généralement de sexe féminin. Elle connaît bien Lydia, elle est toujours pleine d’énergie et reste optimiste quand à l’avenir du multivers. Par défaut, Frin est une prédatrice qui attaque avec des griffes. C’est le personnage le plus équilibré de l’équipe qui pourra occuper presque tous les rôles lorsque le jeu progressera.

Skalt. Le seul être humain de l’équipe. On ne sait pas vraiment ce qu’il est advenu des êtres humains dans cette dimension-là. La rumeur voudrait qu’ils aient tenté de conquérir le monde par le biais de la surpopulation, mais que cela se soit soldé en échec. Ce que Skalt a remarqué, c’est que la création de l’Anti-dimension a survenu juste après cette défaite, si toutefois la rumeur dit vrai. Par défaut, Skalt est un magicien (et non plus un Pirate comme dans Poisons) c’est-à-dire qu’il utilise la magie élémentaire pour infliger des dégâts directs. Il débloquera un arsenal de classes assez équilibré au fil du jeu, mais ne sera pas axé sur la défense.

 

Screenshots !